dimanche 28 septembre 2008

J'ai vu le boa !

DIMANCHE, 28 SEPTEMBRE 2008
LAC ATITLAN, GUATEMALA
21H15


Escapade de 3 jours au Lac Atitlan




Ici bas, une photo du pick-up immense avec lequel nous avons voyagé dans les minuscules rues des villages de Lac Atitlan. Non sans peine et sans anecdotes mémorables. Des femmes au volant en plus dans un pays aussi machiste!!! "Allez donc sur l'autoroute avec votre camion" qu'on s'est fait dire alors qu'on tentait une manoeuvre de marche arrière dans une mini artère alors que dix "touc touc" (les petites mobilettes couvertes d'une toile et qui transportent trois personnes à la fois) nous klaxonnaient comme des fous et que toutes les familles de la rue nous regardaient éberluées sans rien faire !

Aussi il y a des routes tellement dangereuses (les attaques sont tellement fréquentes sur les routes contrôlées par la pègre locale, déguisée en police) que nous avons dû changer notre itinéraire.









Scène du marché de San Lucas Tolimàn








J'ai pu assister à un forum de discussion organisé par l'Union nationale des femmes guatémaltèques grâce à Elisabeth qui y travaille comme agente de recherche.



Une femme indigène (de descendance maya) place son bébé contre elle comme elles le font depuis des milliers d'années.



Lesenfants pouvaient s'amuser avec moi pendant que leurs mamans parlaient et écoutaient!










Murale faites par les femmes du village de San Lucas Tolimàn pour expliquer ce qu'ils souhaitent apporter comme contribution à la société civile.









Pêche à l'harpon dans le Lac Atitlan!












Le Lac Atitlan alors qu'il fait encore beau!







































La famille d'Olga, directrice de lUnion nationale des femmes gutémaltèques dans la ville de San Lucas de Toleman. Elle nous a généreusement reçu chez elle après l'activité de la journée.


















Sur la route aux abords du Lac menant au village de Santiago de Atitlan.
























Nous quittons le quai de Santiago de Atitlan. Très rudimentaire comme vous voyez!



La vue du volcan de San Pedro, le soir sur le balcon de ma chambre d'hôtel!



Un peu plus tôt dans la journée, il pleut... mais les nuages sont toujours magnifiques en altitude!





Eli et sa fille Esther sur le bâteau nous emmenant de Santiago de Atitlan à San Pedro.




Il pleut sur la Lac Atitlan... et sur moi !
Le paysage demeure toutefois magnifique...





Ce Lac pourrait bientôt devenir l'une des sept merveilles naturelles du monde... Il mesure près de 8 km sur 18 km. Les Mayas Kaqjiquel ont longtemps habité autour de ce lac, dont les abords comptent plusieurs villages, mais ils ont finalement capitulé face aux Espagnols, au mileu du 16e siècle.


Le temps s'éclaircit et nous arrivons à San Pedro.

Les ruelles de San Pedro, ce qu'on appelerait des "trails" chez nous!






Zoola People! (eh oui!)

















Le San Pedro touristique!




















Voyez-vous le visage de l'Indien (à l'horizontal)?



















La petite Esther

















Les rues de San Pedro!
















Le boa! Le voyez-vous ? Il est en train de digérer un éléphant !

Saint-Exupéry aurait écrit le Petit Prince après un voyage au Guatemala (autour de 1945) et en particulier au Lac Atitlan sur lequel il aurait atteri avec son avion. Cette montagne lui aurait inspiré le boa qui a mangé un éléphant.

Vous vous rappelez du dessin du chapeau? Les adultes n'ont pas peur du chapeau, mais c'est qu'ils ne savent pas que le chapeau est en fait un boa qui digère un éléphant!

"Les grandes personnes ne comprennent jamais rien toutes seules, et c'est fatiguant, pour les enfants, de toujours et toujours leur donner des explications. C'est ainsi 'à l'âge de six ans j'ai abandonné une magnifique carrière de peintre et j'ai appris à piloter des avions."

Pioter des avions ne l'a pas empêché d'écrire de très belles histoires... avec des boas ouverts et fermés. "L'essentiel est invisible pour les yeux."



























Rue du quartier hippie de San Pedro!



Munchies? à 30m !


Du café pousse dans la village, mais on nous sert de l'instantané dans la majorité du restaurant. Comme quoi les richesses des apuvres ne profitent qu'aux riches!



Une pizza... suave?



Transport des avocats à la bonne franquette!


















Esther, la vendeuse de légumes!























La fameuse "camioneta" guatémaltèque





4 commentaires:

Fibula a dit…

J'essaierais bien les massages de Pedro... (photo de la ruelle) :)
Laetitia

Isolda a dit…

En effet, dans ce village tu aurais eu de la concurrence... mais je suis certaine que tu les aurais tous assomé! C'est toi la meilleure!
Yseult

Vincent a dit…

Et avez-vous remarqué l'établissement Tintin juste à côté du massage de Pedro ? Il y a du belge qui s'est perdu par là, non ?

Vincent

Fibula a dit…

Merci Yseult ! Mais tu devrais essayer quand même et tu me diras :-)